Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Une pétition contre la vente de Gandi

Une pétition contre la vente de Gandi

vendredi 24 juin 2005

« Gandi serait à vendre donc. C’est la fin d’une époque et j’ai beaucoup de mal à me faire à la simple idée qu’un jour je n’aurai peut-être plus mes domaines chez eux. Car si une chose est certaine c’est bien que je ne resterai pas chez Gandi en cas de revente.

Pourquoi ? Gandi est un des rares, sinon le seul, registar à donner la pleine propriété du domaine à l’acquéreur, les autres registars ne faisant que louer les noms à leurs clients. C’est pour ça que je suis client de Gandi.

Gandi a été fondé par des pionniers de l’Internet - Laurent Chemla et Valentin Lacambre - et l’image de la société est fortement associée à ces deux personnalités dans l’esprit de bon nombre de leurs clients. Gandi n’est pas une énième start-up monté par des marchands d’aspirateur n’ayant plus de dents à force de rayer le parquet. Gandi est dirigée par des personnes dont la légitimité n’est plus à faire. C’est pour ça que je suis client de Gandi.

L’engagement des propriétaires de Gandi dans notre société est, à bien des égards, remarquable, que ce soit auprès de la FIL, de Gityoen. Sans eux, l’APINC aurait peut-être arrêté ses activités depuis très longtemps. Laurent Chemla et Valentin Lacambre démontre par leurs actes qu’il est possible de changer les choses, qu’il est possible d’agir. C’est pour ça que je suis client de Gandi.

Parce que l’engagement de Laurent Chemla est on ne peut plus claire concernant les données personnelles, je n’ai jamais eu aucune crainte de laisser les miennes à Gandi. Que deviendront-elles chez une repreneur ? C’est pour ça que je suis client de Gandi.

Avant 2001, la société américaine NSI était assise sur un monopole accordé de longue date et pratiquait des tarifs scandaleux, organisant un racket chaque jour renouvelé. Gandi a été un des premiers à apporter une réponse à NSI. C’est pour ça que je suis client de Gandi.

Cette nouvelle m’accable. Laurent, Valentin, vous faites de l’argent sur quelque chose qui ne devrait pas être payant, j’en conviens. Mais ce qui compte plus que tout est ce que vous faites de cet argent. Par pitié, n’arrêtez pas. »

Olivier Meunier, sur Neokraft


Voir en ligne : Pétition contre la vente de Gandi

Messages