Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Les régulateurs européens surveilllent les systèmes d’authentification (...)

Les régulateurs européens surveilllent les systèmes d’authentification personnelle

dimanche 2 février 2003

Selon Zdnet, « le groupe de travail de l’Union européenne sur la protection des données
vient de publier ses recommandations sur les services d’authentification
en ligne ». Dans la ligne de mire de ces recommandations, les deux services concurrents, Passport de Microsoft et la Liberty Alliance emmené par Sun Microsystems. S’il est impossible à la Commission Européenne d’agir sur la Liberty Alliance, qui n’existe encore qu’à l’état de projet, le groupe de travail a en revanche passé un accord avec Microsoft pour qu’il modifie le fonctionnement de son système à l’égard des consommateurs européens. En gros, cela se résume à plus de transparence et plus d’information.

Mais l’article de Zdnet n’aborde pas la question de la centralisation des informations, contrairement au New York Times, qui aborde le même sujet. Passeport, contrairement à Lyberty Alliance, repose en effet sur la constitution d’une base de données qui centralise les informations personnelles de dizaines de millions de personnes. Ce qui n’est pas sans inquiéter les spécialistes de sécurité, même si Microsoft donne des garanties sur l’utilisation -volontaire- qui en est faite.


Voir en ligne : Données personnelles : Microsoft contraint de modifier son Passport