Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Ecrit Public : Formation Action des « Syndicats territoriaux »

Ecrit Public : Formation Action des « Syndicats territoriaux »

jeudi 23 janvier 2003

"En moins d’un an plusieurs centaines de sites de co-publication ont été
ouvert
en France. A côté des weblog nord américains qui favorisent l’expression
individuelle, la co-publication ouvre, ici, de nouveaux espaces d’expression
publique.

Spip, Glasnost, localis, wi-fi, radiophare, des outils et technologies, sont
aujourd’hui disponibles qui favorisent l’accès au réseau à partir du premier
kilomètre, des acteur-ice-s locaux.

Il ne s’agit plus seulement d’apprendre à utiliser mais d’être acteur de sa
connexion locale, d’acquérir de nouvelles habiletés pour dire, publier, se
référencer, débattre sur la toile.

Au croisement du projet d’espace ressource apporté par Vecam au réseau I3C,
d’initiatives déroulées (ile de Ré, Brest ..) ou en cours (Aquitaine, Ile de
France, Nord pas Calais ..) de nombreux réseaux s’impliquent pour diffuser
ces
nouveaux modes d’expression et de débat public.

Ainsi est né le projet Ecrit public :
Formation Action des « Syndicats territoriaux d’apprentissage mutuel »

L’idée est de proposer une "formation-action" pour apprendre à utiliser les
outils de co-publication, de vote participatif, de cartographie dynamique,
apprendre à écrire, à décrire, à valider des informations, à mettre en
relation.

Un projet qui s’appuie sur des « syndicats territoriaux », forme réveillée
par
Olivier Zablocki pour rendre compte du travail en réseaux d’acteurs qui
s’impliquent sur leur territoire local ou thématique.

Ecrit public c’est aussi un acronyme pour
« Ecriture Coopération, Réseaux Interaction et Territoires public »

c’est-à-dire une interconnexion de réseaux régionaux, noyaux de diffusion,
de relais, catalyseur, de l’appropriation sociale.

Ce travail porté par I3C, s’inscrit dans la proposition de Vecam d’espaces
ressources, le travail de la Fing sur la coopération (JM Cornu) et le
premier
kilomètre (Jacques François Marchandise), les orientations 2003 de la
Fondation de France (évolution de l’appel à projet vers du soutien à
l’appropriation) et la problématique territoriale d’I4C Bretagne-armorique,
de
radiophare, la mise en réseau des espaces publics d’Aquitaine par
Médias-cité,
la coordination des réseaux de l’accès public (Créatif), ou des centres
sociaux, les coopératives de l’économie sociale et solidaire, les mouvements
du logiciel libre et des hébergeurs hébergés...

Il s’agit à la fois de construire un espace ressource pertinent, de
valoriser
des personnes, de leur apporter une formation, de consolider les compétences
des associations auxquelles elles appartiennent, de favoriser l’émergence de
pôles de référence supports possibles des initiatives locales, de rendre
visible un mouvement d’acteurs, interlocuteurs des collectivités ..

Projet lointain, réalité co-produite à chacun-e de s’en faire une idée, de
proposer liens et contributions.

Peut-être aurez-vous envie de vous de vous joindre à la coopérative des
rédacteurs, ou à celle des réseaux d’utilisateurs des contenus mis à
disposition ?

Parce que, bien sur, contenus de formation et écrits seront co-produits en
contenus ouverts (copyleft) biens publics de nos réseaux.

- Ecrit public le projet

- Ecrit journalistique un scénario possible de formation action

- Ecrit coopératif : un brouillon de référentiel sur la co-publication

Michel Briand, élu local, Brest"


Voir en ligne : Association I3C