Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Le DECSS n’est pas un pied-de-biche numérique

Le DECSS n’est pas un pied-de-biche numérique

mercredi 8 janvier 2003

C’est ce que vient de décider le tribunal d’Oslo qui jugeait Jon Johansen à la suite d’une plainte déposée par la RIAA, l’association représentant les intérêts du cinéma hollywoodien. Au coeur de la question, le fameux DECSS, un code informatique permettant de casser le code de protection des DVD commerciaux (CSS) censé lutter contre le piratage.

Si le DECSS peut en effet permettre de pirater un DVD (mais la RIAA a été dans l’incapacité de prouver au tribunal qu’il a effectivement servi à cela), il permet surtout aux utilisateurs de faire ce que bon leur semble des DVD qu’ils ont achetés : les lire à partir de leur disque dur ou plus simplement avec un système d’exploitation libre, comme Linux. Sous couvert de lutte contre le piratage, la RIAA est donc soupçonnée par nombre de technophiles, de vouloir limiter la liberté du consommateur. En relaxant « DVD Jon », le tribunal d’Oslo vient de leur donner raison...en Norvège, car il n’est pas certain q’un tribunal américain eût rendu la même décision, du fait notamment du Digital Millenium Copyright Act qui y sévit depuis 1998.


Voir en ligne : Un Norvégien accusé de pirater des DVD gagne contre Hollywood